La brocante sans déchets du Haut-Goulet, quartier de Noisy-le-Sec,  se tiendra le dimanche 16 septembre.

Ce vide-grenier  compte 60 exposants. Il est organisé par l’association de quartier Haut-Goulet Village.

Depuis 2013, l’association Noisy-le-Sec Environnement, avec Environnement93,  gère les déchets de cet évènement.

Sur place, elle tient un stand d’information sur le tri et la réduction des déchets, avec une information sur le compostage des épluchures.

DSC_2319_a

DSCF2692 - Copie

 

En cours de brocante, elle va à la rencontre des exposants pour expliciter le tri.

En fin de brocante, les bénévoles de l’association se tiennent près des bacs et aident les exposants à trier leurs déchets et invendus :

- les cartons et emballages vont dans les bacs jaunes, pour être ensuite recyclés.

- le tout-venant,  non recyclable, va dans des bacs gris/marrons

-les textiles sont mis de côté. Ensuite nous les déposons dans une borne dédiée, pour qu’ils soient recyclés

- le verre est mis de côté et déposé ensuite dans la colonne à verre la plus proche pour être recyclé

En fin de journée, les rues et les trottoirs du quartier  sont propres. Le passage du service de nettoyage de la ville n’est pas nécessaire.

Ce modèle est reproductible à l’échelle de la ville. Noisy-le-Sec Environnement  demande une moralisation des brocantes, cadrée par la mise en place d’une charte pour responsabiliser  les organisateurs. La gestion, le tri et la réduction des déchets doivent être une volonté politique de la ville (Noisy-le-Sec) et du territoire (Est Ensemble).

A Noisy-le-Sec, les brocantes/vide-greniers sont organisés par des associations, à leur seul profit. Le coût du nettoyage est supporté par la ville, donc par les contribuables. Ces dernières années, la ville a commencé à fournir des bacs pour les invendus, auparavant abandonnés sur les trottoirs.  Mais il n’y a pas d’obligation de tri.

 Les déchets non triés (ci-dessous) partent en enfouissement ou en incinération et génèrent un bilan lourd sur la planète.

Photo0850

L’esprit d’un vide-grenier c’est pourtant de donner une deuxième vie aux objets dont on ne se sert plus.  C’est une démarche de recyclage qu’il faut pousser beaucoup plus loin, en imaginant d’autres utilisations aux objets, voire même en détournant leur usage.