Aurore (Anthocaris cardamines), rue Renaissance Française

Ce piéridé présente un dimorphisme sexuel très marqué : l'apex des ailes antérieures du mâle est orange bordé d'une petite bande noire alors que la femelle est blanche avec cette même bande à l'apex. Le revers des ailes postérieures est marqué de vert.La chenille est de couleur bleu-vert ou gris-vert sur le dos passsant au blanc sur les côtés alors que la région ventrale est vert foncé4Les œufs sont pondus isolément sur les pédoncules floraux en avril/juin ; d'abord blancs, ils deviennent jaunes puis orangés ; ils éclosent au bout d'environ une semaine selon le climat. Les chenilles d'abord orangées puis vert grisâtre s'observent de mai à juillet. Elles se nourrissent des siliques dont elles sont par ailleurs mimétiques. La nymphose se réalise en juillet. On trouve les chrysalides vertes ou brunes sur diverses branches ou tiges mais très rarement sur la plante nourricière. Selon les régions, l'imago s'observe de mars à juillet. L'Aurore se retrouve dans tous les milieux fleuris, prairies, lisières de bois, ta

Date de cette photo : 19 décembre 2011 - 15:00
Envoyé par : nlsEnvironnement
Permalien

Commentaires sur Aurore (Anthocaris cardamines), rue Renaissance Française

Nouveau commentaire

Jardins noiséens. : 85 photos

DiaporamaDiaporama