La Corée marginée (Coreus marginatus)

Je suis une grande gourmande. Vous pourrez me trouver sur des framboisiers et groseilliers, ou encore en train de siroter une mûre. Ah, vous la vouliez celle là ? Première arrivée première servie. Mais il en reste plein d’autres. Servez-vous je ne suis pas contagieuse. J’adore aussi l’oseille et plantes proches (Polygonacées), surtout quand la plante est sèche et la graine bien mûre. Vous aurez peut-être la chance de croiser un groupe de jeunes Coreus de divers âges (stades) sur ces plantes. Mais je goûte à bien d’autres végétaux. Je me nourris donc uniquement grâce à mon rostre qui me sert de paille pour pomper les substances nutritives dans les végétaux. L’hiver j’hiberne. Je me réveille au mois d’avril. Je partage alors mon temps entre l’alimentation et la recherche de partenaire. Chez nous le mâle et la femelle sont semblables. Pas de différence morphologique visible. Une fois un partenaire trouvé nous nous assurons de perpétuer l’espèce. (Photo Patrick Decreus)

Date de cette photo : 5 septembre 2012 - 09:52
Envoyé par : nlsEnvironnement
Permalien

Commentaires sur La Corée marginée (Coreus marginatus)

Nouveau commentaire

Fort de Noisy, à Romainville. : 236 photos

DiaporamaDiaporama