Gonocerus acuteangulatus

Ce coridé, qui mesure à peine plus d'un centimètre et dont les téguments sont châtain clair, ne se reproduit qu'une fois par an; il hiverne à l'état adulte au pied des plantes et sous des débris végétaux où il se réfugie au début de l'automne. Au printemps, généralement vers le mois de mai, le Gonocerus redevient actif et gagne les feuilles de diverses essences (rose, chênes et autres, mais surtout noisetiers) pour y pondre ses oeufs. Le développement embryonnaire dur, si la température reste assez élevée, une douzaine de jour. Les laves néonates se mettent aussitôt au travail: les bourgeons, les jeunes pousses et même les jeunes fruits du noisetier font les frais de leur insatiable gloutonnerie. A la suite de l'attaque du parasite les tissus de l'arbre se nécrosent ou du moins ont un développement anormal et on peut alors soit d'"avortement provoqué" ou "d'attaque de punaises du noisetier". Dans le premier cas, lorsque le fruit se trouve encore au début de sont développement, c'est à dire au mois de mai, la

Date de cette photo : 8 août 2012 - 10:45
Envoyé par : nlsEnvironnement
Permalien

Commentaires sur Gonocerus acuteangulatus

Nouveau commentaire

Fort de Noisy, à Romainville. : 236 photos

DiaporamaDiaporama